Survol du matériel de la parfaite brodeuse


AVERTISSEMENT

En lisant ces lignes ne prenez pas mes conseils au pied de la lettre et sachez que je ne détiens pas la vérité en matière de point compté. Vous pourrez toujours ignorer chacun de mes conseils et être une brodeuse, une vraie de vraie, une mordue. C'est le paradoxe du point compté; alors qu'il faut compter et toujours compter pour respecter la grille, vous êtes libre de le faire comme bon vous semble.
Si vous débutez, vous aurez vite vos manies, et si vous êtes une chevronnée, une baroudeuse de la toile je ne vous apprendrai rien, quoique!
Lisez tout de même mes petits conseils, car cette page, je l'espère, vous fera sourire et surtout, surtout, prenez du plaisir à broder, amusez vous, et partagez vos expériences avec les autres!
L'aiguille a au moins 20.000 ans , la toile a bien 5.000 ans et il y aura toujours quelqu'un pour en parler!


LES TOILES
Avant de vous lancer dans la réalisation d'un modèle, vous aurez à choisir votre toile. Mes grilles vous indiquent quelle toile utiliser. Voici un survol rapide des différentes toiles avec quelques "comment-du-pourquoi" concernant les toiles.

toile aïda Aïda :
C'est un tissage spécial pour point de croix où chaque trou est bien visible. Elle est disponible aussi en bande à broder sur des largeur de 5cm et 10cm en 5,5 points par cm. Super pratique pour décorer torchons, bavoirs, serviettes de toilette, turbulettes, sacs, etc... Les aïdas se classent selon le nombre de points par cm, et les grosseurs usuelles vont de 4 à 7 point/cm.

toile aïda pour enfant À force de voir maman broder des "wahou, il est trop génial ton truc", vos enfants pourraient bien finir par vous demander d'essayer! Mon gaillard de neuf ans s'amuse avec de féroces animaux aquatiques. Je lui ai dessiné le motif à son idée et avec des crayons de couleurs sur une toile aïda de 3 points par cm. Par jour de pluie ça concurrence avantageusement la zapette, un temps du moins. Ces petits nous suprennent toujours!

toile tire-fils La toile tire-fil
Couramment, en 10 fils par cm, elle permet de broder sur d'autres supports que les toiles à broder telles que des mailles des tissages fins (drap, torchon, sweet-shirt ...). C'est un support provisoire de type canevas qui vous permet de compter vos points tout comme sur une toile à broder. Elle est souvent imprimée d'un quadrillage pour mieux se repèrer.
Comment l'utiliser?
Bâtissez la toile tire-fil sur le support à broder, puis brodez à travers les 2 épaisseurs de toile, mais surtout ne pas piquer les fils du tire fil. Autrement dit, bien passer dans les trous du tire-fil et dernier conseil, ne pas broder trop serré.
Pourquoi?
Et bien tout simplement, quand on a fini son motif, on tire chaque fil de la toile tire-fil un par un. Il parait qu'il y a des fanas du truc. Pas moi! Néanmoins je vous encourage vivement d'essayer car la curiosité est bien bon défaut, et mon manque d'enthousiasme pour le tire-fil n'engage que moi!

Pour les "pas fanas", il y a "the solution", merci DMC. C'est la toile Soluble Canvas , que je traduis pour vous par: canevas soluble dans de l'eau chaude.
Comment?
Brodez comme pour le tir-fil, puis lavez la toile, et miracle l'eau tire les fils pour vous!
C'est génial, mais je ne l'ai jamais essayer, non par paresse mais parce que je n'en ai pas trouvé chez ma mercière!

toile étamine coton Étamine de coton:
Toile avec les fils perpendiculaires entre trame et chaîne. Il y a plusieurs tissages et on les classe selon le nombre de fils par cm.
Qu'est ce que cela veut dire et pourquoi est-ce important? Par exemple la 11 fil/cm est la plus courante et correspond à une toile ayant 11 fils de trame et de chaîne sur une longueur de 1 cm. Plus il y a de fils au cm, plus la toile sera fine, plus le motif sera difficile à broder, et plus petit sera le motif.
L'étamine de coton est peut être plus facile à travailler que la toile de lin, car le tissage est régulier,et on se perd moins. Elle se froisse moins que le lin et est apadtée pour des broderies sur des objets du quotidien (tabliers, torchons, sets de table...). Elle offre aussi un plus grand choix avec de superbes couleurs. Les toiles usuelles vont de 10 a 16 fils.

toile lin écru Étamine de lin
Ce sont les cousines des étamines de coton, avec comme différence un fil plus irrégulier que le coton. Les toiles usuelles sont ausi proposées de 10 à 16 fils par cm. Elle sont plus difficiles à broder car moins régulières et il arrive qu'on perde le fil et que l'on décale ses points.
Alors pourquoi du lin me direz vous ?
Parce qu'il est irrégulier et donne son aspect si particulier à la broderie au point de croix. Irrégulier oui, mais pas trop!
Pour broder, ne choisissez pas n'importe quelle toile de lin. On peut trouver des toiles de lin bon marché en comparaison avec des toiles pour broderie. Cependant leur tissage ne conviennent pas forcément à la broderie; cela dit, vous pouvez toujours faire un essai. Le résultat obtenu sera votre meilleur juge!
Attention aussi au toiles tissées lâches. Si elles se travaillent bien gràce à leur amidonnage, vous pourriez être déçue par votre travail car vous verrez par transparence les fils courir derrière votre ouvrage.
Donc prudence, car le plaisir de broder ne tient pas que dans le choix du motif!



Quel métrage de toile acheter?
point de croix sur deux fils! Pour comprendre comment calculer les dimensions de la toile sur laquelle vous allez broder, il vous faut comprendre ce qui suit. La photo à gauche est là pour vous aider.
Lorsque vous avez votre grille en main, vous remarquez que les mesures sont données en nombre de points et les toiles en nombre de fils par centimètre. Aïe! Mais pourquoi la créatrice ne me donne pas la taille en cm ?
Bien que je vous conseille pour la toile et la façon de broder, vous êtes libre de choisir votre toile et sur combien de fils vous allez broder. Suivant vos choix, la taille du motif en cm varie, alors qu'en nombre de points elle reste fixe.

Généralement on brode ses croix sur deux fils de toile et avec deux brins de coton mouliné comme sur la photo. La toile la plus couramment utilisée est de 11 fils par cm.


Voici comment calculer la dimension de son motif en cm grâce à un exemple:
Disons que vous brodez sur une toile de 11 fils/cm en passant l'aiguille tous les deux fils.
Alors vous brodez 5,5 points par cm. Simple, c'est la moitié.
Disons que votre motif fait 100 x 50 points.
Il vous suffit alors de diviser 100 par 5,5 et 50 par 5,5. Ce qui vous donne:
100 / 5,5 = 18,2 cm et 50 / 5,5 = 9,1 cm. Le motif mesure 18,2 x 9,1 cm. Ce n'est pas fini!
Ensuite, vous allez encadrer votre broderie (bientôt nous aborderons ce sujet dans la rubrique assemblages).
Rajoutez 7,5 cm de marge de chaque côté pour des modèles de 20 à 30 cm de côté. Cela vous laisse 5 cm de marge autour du cadre et 2,5 cm pour rabattre la toile au dos.
Si vous achetez votre toile sous forme de coupon, il vous suffit de trouver la taille proche celle qu'il vous faut. Et si vous faîtes couper une pièce de toile je vous conseille de rajouter 5 cm car les toiles sont rarement coupées droites.

LES FILS

Le fil est vendu sous forme d'échevette. Mais au fait qu'est-ce qu'une échevette ? J'ai recherché dans la brocante des dictionnaires la définition du Littré ( Dictionnaire de Français Littré d'après l'ouvrage d'Emile Littré (1863-1877) tombé dans le domaine public):
échevette nf (é-che-vè-t'):
Terme de commerce. Petit écheveau.
Dans la filature du coton, le dixième de l'écheveau.
"L'échevette anglaise est faite sur un dévidoir ou périmètre de 1m, 37 faisant 560 tours, ce qui donne un total de 767m,20 pour l'échevette anglaise.... 1 000 m. pour l'échevette française". [Enquête, Traité de commerce avec l'Angleterre]

Pourquoi faire simple! Mais revenons à nos moutons!

Le choix
Il y en a pour tous les gôuts, et il y en a de toutes les couleurs, et de toutes les matières .
Il y a des fils de coton, les marques les plus répandues étant l'incontournable DMC (lavable) l'incontournable Anchor (lavable), et les autres tous aussi incontournables.
Le plus utilisé est le coton mouliné. Le fil est constitué de six brins séparables que l'on peut broder par aiguillée de un ou deux brins. Il faut le travailler en aiguillée de 40 cm environ pour ne pas user le fil et qu'il ne perde pas son éclat.
On trouve d'autres fils plus intimes avec de superbes coloris, en coton, en soie, les lamés (metallisés), les satins.

J'ai une super mercière qui est incollable sur les coloris des fils. Une perle pour moi!

Attention, tous ne sont pas lavables, et certains peuvent aussi nécessiter un repassage délicat.
Si vous devez utiliser plusieurs échevettes d'un même coloris, vous devez vous assurer que les échevettes sont bien du même bain. Ce conseil est vraiment utile pour des broderies monochromes. Je vous assure que deux fils de même référence mais de bains différents, vous ne verrez que cela!


Manipulations et gestion de votre fil
Ça y est, vous avez vos fils, vous allez vous lancer dans la broderie. Voici six conseils utiles pour ne pas devenir enragée avec ses échevettes.

Sortir le fil de l'échevette! Sachez tout d'abord qu'il y a un sens pour tirer le fil de votre échevette. Trouver le bon bout vous évitera d'emmêler votre fil. Par exemple, chez DMC vous tenez d'une main l'échevette par la petite bague et vous tirez de l'autre main le fil qui dépasse côté grande bague. Dévidez 90 cm de fil et coupez.

Sortir le fil de l'échevette! Maintenant il faut séparer un brin du fil et là encore on peut superbement emmêler son fil.
Attrapez un brin d'une main, et laisser pendre le fil. De l'autre main vous "froncez" sur quelques cm les 5 brins restants afin de former un début de boucle. Reprenez sous la boucle et tirez les 5 brins vers le bas, une nouvelle boucle se formera plus loin. Recommencez jusqu'à ce que les 5 brins soient libérés dans le bas du fil.
Sortir le fil de l'échevette! Saisisez alors les 5 brins et tirez. Ils coulisseront le long du brin que vous voulez séparer.

Sortir le fil de l'échevette! Pour ne pas perdre la référence du fil coupé (5 brins), je le rattache au milieu de l'échevette avec un noeud coulant. Cela permet aussi de garder l'échevette plus longtemps et en bon ordre.

Sortir le fil de l'échevette! Lorsqu'il n'y a plus beaucoup de fil dans l'échevette, elle se défait. C'est alors que je l'enroule sur une carte pour fil. Au lieu d'écrire le nom sur la carte, je récupère la bague avec le code et j'enroule le fil autour pour la bloquer. Vous pouvez très bien vous fabriquer cette carte avec du carton.



Pour celles qui accumulent les échevettes, dernier petit truc, je les range par couleurs dans des poches transparentes de congélation.


LAVAGE ET REPASSAGE, LES BÊTES NOIRES DE LA BRODEUSE

Lavage
On ne lave pas les toiles avant de broder, jamais!
Pourquoi? Pour ne pas déformer les toiles ou enlever l'amidon. On ne lave pas en principe les toiles brodées, et pour des usages décoratifs cela ne pose pas de problème.
Par contre, on lave toujours ses toiles après les avoir brodées si elles sont destinées à être assemblées avec un tissu de qualité différente(coussin par exemple), ou destinées à être lavées par la suite (torchon, bavoir, peignoir, coussin...). Je me rappelle un nid d'ange pour bébé complétement déformé après le premier lavage! Je ne demande encore lequel du nid d'ange ou de moi avions la plus triste mine.
On avait dit jamais! Alors pourquoi toujours ?
Car tous les tissus rétrécissent de façon différente au lavage. Autre précaution dont je vous ai parlé, ne lavez que les fils lavables. Vérifiez les étiquettes, car je me rappelle un ...

Le repassage
Je repasse a l'envers de la broderie pour ne pas l'abîmer. Si la toile est amidonnée (rigide pour certains lins), je mets un tissu fin (pas de trace et pas de lustrage) blanc (qui ne décolore pas) Je repasse aussi avec un tissu lorsqu'il y a des fils fragiles en synthétique pour ne pas risquer de les brûler.

Dans certains cas, il n'est pas possible de repasser au dos (cas du livre Petits Bonheurs, coussin...), dans ce cas aussi, un tissu entre le fer et la toile brodée est toujours mieux.

Les aiguilles à broder

Il faut que le bout soit rond, et que l'aiguille ait un chas assez large pour passer les 2 brins. Les numéros 22 ou 24 sont les plus couramment utilisées avec des toiles 11 fils/cm. L'aiguille doit passer sans effort dans le tissu afin de ne pas le déformer. Enfin, on brode plus facilement avec une aiguille courte.

Les ciseaux

On utilise surtout la pointe pour couper les fils uniquement (pas la toile ou autre chose), découdre, faire sauter le noeud coulant.

Le tambour

Il est préconisé mais pas obligatoire, et certaines brodeuses préfèrent la toile souple sous les doigts. Elles brodent alors horizontalement.
À l'inverse, les "tambourineuses" brodent verticalement. Elles traversent la toile verticalement alternativement la main dessus, puis dessous la toile.

Sortir le fil de l'échevette! Toile ou tambour?
Je suis indécise sur le sujet alors pourquoi ne pas composer avec les deux techniques?
Je brode avec un tambour mais horizontalement!
Comment?
Je tends peu la toile sur le tambour, et je tiens mon tambour de la main gauche (pour les gauchères inverser toutes mes explications), la vis en haut à gauche pour ne pas emmêler mon fil dans la fermeture, le majeur sous la toile qui pousse la toile pour former un bosse et je brode horizontalement. Je décale regulièrement ma toile pour que la partie à broder se situe sur la gauche du tambour sous mon majeur.



Voilà un petit aperçu sur le matériel pour broder, avec des petits trucs partagés qui facilitent la vie d'une brodeuse. J'espère que j'ai rendu la lecture de ce texte divertissante et enrichissante.

Si des brodeuses archéologues me lisent, qu'elles n'hésitent pas à me corriger à propos des aiguilles,et tissus. On lit parfois tant d'âneries sur internet, que je m'en voudrais d'avoir trop brodé en écrivant ce texte. Et puis, je me pose une question à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse, à quand remontent les premiers tambours à broder?